Des alpinistes russes dansent au sommet de l’Elbrouz

La danse sur l’Elbrouz sera présentée au Livre Guinness des records. Personne au monde n’avait jamais dansé à cette altitude.

Vidéo publiée sur Youtube de TASS

Un groupe d’alpinistes russes amateurs a gravi le sommet du mont Elbrouz pour y danser la honga, la danse traditionnelle ossète d’« invitation », informe le portail EtoKavkaz.

L’événement s’est déroulé à une altitude de 5 642 mètres au dessus du niveau de la mer. C’est la plus haute altitude jamais enregistrée pour une danse en montagne.

Les alpinistes amateurs avaient mis plusieurs mois à se préparer à l’expédition. Le directeur de l’ensemble de danse Alania, qui avait préparé les danseurs pour leur spectacle au sommet de l’Elbrouz, explique que la troupe avait dû se pencher longuement sur les détails tels que les costumes des danseurs, l’organisation du tournage, etc. Les danseurs ont également eu besoin de temps pour s’habituer aux conditions montagneuses. Ils ont suivi une longue préparation à l’ascension : pendant huit mois, ils ont mangé des dates et de la tchourtchkhela (confiserie géorgienne à base de raisins et de noix, ndlr), censés enrichir l’organisme en oxygène.

L’expédition était dirigée par le célèbre alpiniste Rafael Ramazanov qui, l’année dernière, avait établi un record absolu d’ascension rapide d’Elbrous et a atteint le sommet en 3,5 heures par super lune. Pourtant, l’alpiniste précise que même pour un professionnel comme lui, cette ascension « dansante » s’est avérée délicate : il devait aider les danseurs à remplir leur mission rapidement, car les novices ne peuvent rester au sommet plus de 15 minutes.

Les alpinistes préparent actuellement leur demande d’inscription au Livre Guinness des records. Auparavant, personne n’avait dansé à une telle altitude en montagne.

L’Elbrouz est le plus haut sommet de Russie et d’Europe. Son altitude atteint 5 642 mètres au dessus du niveau de la mer.

Droits réservés
+
Suivez-nous sur Facebook