Les enseignes de distribution françaises Leroy Merlin et Auchan envisagent d’accroître leur présence sur le marché russe, a-t-on appris lors de la Conférence internationale sur le marché du détail russe qui s’est tenue le 5 avril à Moscou avec le soutien de la Chambre de commerce et d’industrie franco-russe.

À la conquête du cœur des hommes russes

Le distributeur français spécialisé dans la construction et le bricolage Leroy Merlin envisage d’investir 500 millions d’euros par an sur les cinq prochaines années dans le développement de sa chaîne en Russie et d’ouvrir une vingtaine de magasins par an, a annoncé le PDG du groupe en Russie Vincent Gentil lors du forum.

Il a précisé que d’ici trois ans, l’activité du détaillant en Russie pourrait atteindre son seuil de rentabilité. L’essentiel des fonds sera investi dans l’achat d’immobilier pour les magasins, alors que le développement de la logistique et les TIC recevront 25% des investissements.

En 2016, le chiffre d’affaires de la branche russe de Leroy Merlin a atteint 200 milliards de roubles (3,3 milliards d’euros) et 17 magasins de 10 000 m2 ont été ouverts. À l’avenir, le groupe compte lancer un nouveau format de magasins de 8 000 m2 pour les petites villes, a annoncé Vincent Gentil.

Par ailleurs, les magasins russes sont beaucoup plus efficaces que les magasins français, a-t-il précisé. « En 2016, nous avions 60 boutiques en Russie qui ont vendu 1 milliard d’articles, alors qu’en France, nos 103 magasins n’ont vendu que 600 millions d’articles. C’est un résultat impressionnant »,  indique Vincent Gentil.

Cette année, le groupe s’apprête à ouvrir des magasins à Kaliningrad (ouest) et à Khabarovsk (Extrême-Orient) et, l’année prochaine, à Vladivostok (Extrême-Orient). Par ailleurs, le groupe souhaite ouvrir des hypermarchés au Kazakhstan (Almaty) et en Biélorussie (cependant, ces projets seront conditionnés à la stabilité du marché biélorusse).

« Actuellement, 69% de nos clients en Russie sont des hommes, notre objectif désormais est d’attirer des femmes dans nos magasins. Nous aimerions qu’il y ait 50% de femmes et d’hommes parmi nos acheteurs, comme c’est le cas en Europe occidentale », souligne Vincent Gentil.

En outre, Leroy Merlin envisage de développer le commerce électronique à travers la Russie. Actuellement, le site russophone du groupe est visité par 10 000 personnes par mois, a déclaré l’intervenant.

Auchan ouvrira son 200e supermarché en Russie

Le détaillant français Auchan investira plus de 300 millions d’euros dans le développement des magasins et la modernisation des systèmes informatiques sur le marché russe en 2017, a annoncé aux journalistes Oleg Alkhamov, PDG de la branche hypermarchés d’Auchan Russie. Il précise qu’une partie des investissements sera consacrée à l’ouverture de nouveaux magasins et au rebranding des supermarchés Atac.

« En 2016, Auchan a ouvert son 100e hypermarché en Russie et, en 2017, le groupe envisage d’ouvrir son 200e supermarché », a déclaré Alkhamov à la conférence. Il précise que les clients sont désormais plus exigeants en ce qui concerne le temps qu’ils consacrent aux achats dans les boutiques.

« C’est pourquoi, actuellement, nous sommes particulièrement intéressés par toutes les innovations qui permettent aux clients de trouver rapidement et facilement les produits, ainsi que par le développement du commerce électronique chez Auchan pour que les clients puissent commander leurs achats sur notre site », précise Alkhamov.

À l’heure actuelle, Auchan gère des magasins selon trois formats : des hypermarchés, des supermarchés et des boutiques de proximité. Par ailleurs, Auchan développe la vente en ligne des produits non-alimentaires et des drogueries. En 2017, la chaîne renforcera sa présence en Sibérie et envisage d’ouvrir son premier magasin à Krasnoïarsk.

La baisse du pouvoir d'achat de la population, conditionnée par une crise économique qui traîne en longueur, a provoqué une chute des ventes sur le marché du bricolage de 7% et sur le marché de détail alimentaire de 4,8% par rapport à 2015.

Leroy Merlin Vostok, filiale du groupe en Russie, apparaît comme leader sur le marché russe des fournitures de bricolage et occupe une part considérable du marché (9%), ce qui est plusieurs fois plus que ses concurrents les plus proches, l'allemand OBI et le russe Petrovitch.

Auchan Retail Russie se place troisième dans le classement des plus grands détaillants alimentaires en Russie, derrière la chaîne Magnit et X5 Retail Group. Sa part de marché est de 2,5%.

Source : Infoline-analitika

Lire aussi : 

Investir en Russie : l’après-crise dans la ligne de mire

Agronom Sad, success-story du secteur agricole russe