Lancement de la production de moteurs électriques haut de gamme en Russie

6 décembre 2016 Kira Egorova
L’usine Genborg, située près de Lipetsk, espère commercialiser 10% de ses moteurs russes en Europe de l’Ouest et 30% dans les pays de la CEI à l’horizon 2021. Par ailleurs, le groupe VEM Motors, deuxième plus gros producteur de moteur électriques en Allemagne derrière Siemens, devrait localiser sa production au sein de l’usine Genborg.
electric motor
Aujourd’hui, VEM fabrique près de 2 500 modèles de moteurs électriques différents pour tous les secteurs et toutes les industries à travers le monde. Crédit : DPA / Vostock-Photo

Le 18 novembre 2016, le groupe Genborg a entamé la production de ses moteurs électriques dans la région de Lipetsk (à 500 km au sud de Moscou). Des moteurs qui seront utilisés dans les industries minière, métallurgique, chimique et alimentaire.

Selon les informations du groupe, il est l’unique producteur en Russie à proposer des produits correspondant à la classe d’efficacité énergétique IE-3, considérée comme haut de gamme conformément aux standards de l’Union européenne. En plus de Genborg, les moteurs de cette classe ne sont fabriqués que par les leaders mondiaux tels que Siemens, ABB et WEG, fait savoir le Fonds russe de développement industriel.

« Dès le départ, le projet de l’usine visait l’exportation, c’est pourquoi il porte un nom à consonance européenne, Genborg », nous explique le directeur général de l’usine, Fiodor Doudine. Il précise qu’une fois que l’usine aura pleinement atteint ses capacités, elle devrait vendre 10% de sa production en Europe de l’Ouest, 30% dans les pays de la CEI et 60% sur le marché russe. Il affirme en outre que les exportations devraient débuter dès l’année prochaine.

L’objectif de cette nouvelle usine

Les investissements dans l’usine de Genborg s’élèvent à 1,4 milliard de roubles (21 millions d’euros) et sont en partie financés par des emprunts souscrits auprès de la plus grande banque du pays Sberbank (10,50 millions d’euros) et du Fonds russe de développement industriel, spécialement créé par le gouvernement (4,7 millions d’euros). La capacité de production de l’usine s’élève à 25 000 moteurs électriques par an d’une valeur de 1,3 milliard de roubles (22 millions d’euros). Vers 2021, le groupe espère occuper jusque 8% du marché russe.

Alexeï Chtchedrov, responsable de la politique industrielle et de l’innovation de la région de Lipetsk, nous indique que les nouveaux moteurs seront utilisés par les « voisins » de l’usine dans la région de Lipetsk, dont NLMK, l’une des plus grandes compagnies métallurgiques russes, le constructeur mécanique TsNO-Khimmash et l’usine locale du groupe italien, Indesit.

Par ailleurs, Intermash, constructeur de machines-outils basé à Lipetsk, qui vient également d’obtenir un crédit auprès du Fonds de développement industriel, envisage lui aussi d’utiliser les moteurs de Genborg, nous indique Iouri Chemakov, directeur adjoint du fonds. Aujourd’hui, Intermash exporte ses machines-outils dans les pays de la CEI, mais aussi en Europe, en Chine et en Asie du Sud-Est.

Localisation de la production par VEM

Les moteurs allemands de classes IE2 et IE3 seront également utilisés dans l’industrie métallurgique. Toutefois, les produits de Genborg et de l’entreprise allemande VEM ne seront pas en concurrence, mais « se compléteront mutuellement », car le groupe allemand se spécialisera dans les moteurs d’un autre type, nous indique le directeur exécutif de VEM Motors, Rüdiger Strümpel.

« Aujourd’hui, VEM fabrique près de 2 500 modèles de moteurs électriques différents pour tous les secteurs et toutes les industries à travers le monde, allant des centrales électriques à la construction navale », précise encore Rüdiger Strümpel. Il indique, par ailleurs, que le groupe envisage de produire des moteurs sous la marque Genborg avec des composants de VEM.

Une ligne de production supplémentaire d’une capacité allant de 5 000 à 10 000 unités par an sera installée à l’usine de Lipetsk pour la fabrication des produits de VEM Motors. Les conditions de cette coopération russo-allemande sont toujours en discussion, il pourrait s’agir d’une production partiellement contractuelle et partiellement fabriquée sous la marque Genborg, souligne Fiodor Doudine.

Lors de la cérémonie d’inauguration de l’usine, Genborg a également signé un accord en vue de l’achat de composants avec le groupe allemand Schuler, spécialisé dans le traitement de métaux par compression et l’estampage 3D, technologies nécessaires à la production de moteurs.

La région de Lipetsk attire annuellement des investissements d’un montant de 120 milliards de roubles (1,7 milliard d’euros), soit le triple du budget régional, a déclaré Oleg Korolev, gouverneur de la région, lors de la cérémonie d’inauguration de l’usine de Genborg. Il y a 10 ans, une zone économique proposant des conditions privilégiées avait été créée dans la région et Oleg Korolev a indiqué que 14 nouvelles usines devraient voir le jour dans la région en 2017.

Lire aussi :

La Russie troisième marché automobile d’Europe

Pour quand une « Tesla » russe ?

Les voitures russes en route vers le marché mondial

Droits réservés
+
Suivez-nous sur Facebook