La Russie troisième marché automobile d’Europe

14 novembre 2016 Alexeï Lossan
Les Russes achètent de plus en plus les voitures d’occasion et des petites cylindrées.
Ford cars
Les ventes ont crû de 3% par rapport à la même période de l’année dernière. Crédit : Artyom Geodakyan / TASS

L’été dernier, le marché russe s’est hissé à la troisième place parmi les plus grands marchés automobiles d’Europe, concluent les analystes de l’agence Autostat dans une étude. Selon leurs estimations, la Russie a pu améliorer ses positions dans le classement européen grâce à la baisse de la demande pour les voitures qui se produit traditionnellement en Europe durant l’été.

En août, les ventes de voitures de tourisme en Russie ont atteint 106 000 unités (hors LCV). L’Allemagne reste leader des ventes de voitures en août avec 245 076 unités (+8,3%) et la France se classe deuxième avec 118 418 voitures écoulées (+8,3%).

Principales causes

« Le marché automobile n’est pas encore sorti de la crise, mais la baisse ralentit. Les principales causes de la chute des ventes n’ont pas été éliminées », indique l’analyste de TeleTrade Mark Groïkhman. Il pointe principalement le ralentissement économique, qui se poursuit, et la contraction des revenus réels de la population, qui a atteint 8,3% annuels en août 2016.

Au total, 45,8 millions de voitures ont été vendues dans le monde au premier semestre 2016, informe Autostat. Les ventes ont crû de 3% par rapport à la même période de l’année dernière. Cependant, le marché russe occupe une modeste 14e place.

« La chute est très importante. Si l’on prend les volumes des huit premiers mois de 2016, la baisse est moins prononcée – elle est de 14,9%. Alors que par rapport à juillet, on observe même une croissance locale de 4% en août. C’est un succès fragile et peu représentatif qui peut s’expliquer par des facteurs saisonniers notamment », explique Groïkhman.

Cependant, ces volumes ont tout de même permis à la Russie de se classer troisième en termes de vente de voitures parmi les pays européens en août, alors qu’en juillet, le pays avait même quitté le Top-5. « En réalité, les ventes de voitures baissent traditionnellement en été dans les pays européens. C’est cela qui a permis aux acheteurs russes de se classer dans le Top-3 », ajoute Groïkhman. Il précise que les prochains mois montreront si cette tendance prudemment positive se maintiendra.

Demande pour les voitures locales

Avec la crise économique, les Russes dépensent de moins en moins d’argent pour l’achat de voitures étrangères : neuf modèles sur les dix leaders en termes de ventes de voitures de tourisme sont de fabrication locale, indiquent les chiffres de l’Association des entreprises européennes (AEB).

Avtovaz est un exemple éclairant d’adaptation des produits aux clients à revenus modestes : en 2016, la compagnie compte produire 420 000 voitures, notamment pour les marques Renault, Nissan et Datsun. Selon les estimations du groupe, le volume total des ventes sur le marché automobile russe cette année devrait atteindre 1,3 million d’unités et Lada se porte actuellement mieux que le reste du marché.

Selon les informations officielles du groupe, la marque russe a réussi à occuper 20% du marché. « Le mois d’août n’a pas pu inverser la tendance négative que nous observons dans la dynamique des ventes ces derniers mois par rapport à la même période de l’année dernière », affirme Jörg Schreiber, président du Comité des constructeurs automobiles d’AEB.

Il souligne toutefois que le marché a cessé d’évoluer sous le seuil historique atteint en 2009, ce qui est une bonne nouvelle, et que la reprise du marché se poursuivra en septembre.

Dans ce contexte, la population locale achète de plus en plus les voitures d’occasion. Ainsi, dans leur étude, les experts d’Autostat ont identifié les dix voitures bon marché les plus populaires auprès des Russes sur le marché de l’occasion : tous ces véhicules affichent des prix abordables et ce sont de petites cylindrées.

La Daewoo Matiz est le plus populaire auprès des automobilistes : les ventes ont dépassé 30 000 unités au cours des huit derniers mois. Parmi les modèles russes, les acheteurs russes donnent leur préférence à l’Oka, avec près 19 000 véhicules vendus. En revanche, les modèles Smart Fortwo (535 unités vendues) et Chery QQ (un peu plus de 400 unités) sont les petites cylindrées les moins populaires.

Lire aussi :

Ce Suédois qui a redoré le blason de Lada

AvtoVAZ : le géant automobile russe veut redevenir rentable d’ici deux ans

La Russie débarque sur le marché de la conduite autonome

Droits réservés
+
Suivez-nous sur Facebook