Les premiers chasseurs 5ème génération dans l’armée russe après 2018

6 février 2017 Nikolaï Litovkine
Le ministère russe de la Défense ne s’empresse pas d’acquérir les T-50, appareils onéreux qui nécessitent encore d’être perfectionnés. Et de fait, l’armée dispose d’avions équivalents qui répondent pleinement aux besoins des militaires.
PAK FA
Crédit : Vitaly Kuzmin (CC BY-SA)

Les chasseurs cinquième génération T-50 (PAK FA) intégreront l’armée de l’air russe après 2018, a déclaré le ministre adjoint russe de la Défense Iouri Borissov. Il a précisé que l’avion devait encore être affiné et que l’armée n’allait pas précipiter l’acquisition de ces appareils onéreux avant la mise en route du prochain Programme national d’armement (2018–2025). En attendant, leur mission sera assurée par les chasseurs de la génération 4++ Su-35C.

Autres projets des constructeurs du T-50

L’avion dernier cri présente toujours plusieurs problèmes. Pendant les quelques années suivant l’intégration des T-50 dans l’arsenal militaire russe, l’avion devra être perfectionné pour répondre aux principes et indicateurs qui s’appliquent aux chasseurs de cinquième génération, nous explique Pavel Boulat, directeur du Laboratoire international de la mécanique et des systèmes énergétiques auprès de l’Université des technologies de l’information.

« Les moteurs de cinquième génération Tip-30 n’existent pas encore. Pour le moment, le PAK FA utilise la version modernisée du moteur destiné aux Su-27, Su-30 et à d’autres appareils de cette série », précise l’expert.

Le moteur développé actuellement permettra au T-50 d’atteindre aisément la vitesse du son et de la maintenir pendant toute la durée de vol.

« Je pense que la vitesse atteindra mach 1,6 – près de 2 000 km/h en fonction de la localité où se déroulera le vol. Le moteur permettra également d’améliorer considérablement la furtivité du PAK FA grâce aux nouveaux matériaux composites », ajoute Boulatov.

PAK FA Vitaly Kuzmin (CC BY-SA)

PAK FA

PAK FA Vitaly Kuzmin (CC BY-SA)PAK FA
 
1/2
 
Les chasseurs cinquième génération T-50 (PAK FA) intégreront l’armée de l’air russe après 2018, a déclaré le ministre adjoint russe de la Défense Iouri Borissov. Il a précisé que l’avion devait encore être affiné et que l’armée n’allait pas précipiter l’acquisition de ces appareils onéreux avant la mise en route du prochain Programme national d’armement (2018–2025). En attendant, leur mission sera assurée par les chasseurs de la génération 4++ Su-35C.

Les constructeurs devraient lancer les essais du moteur destiné au chasseur PAK FA d’ici 12 à 18 mois. L’intégration complète du moteur ne sera possible que vers 2020.

« Outre le moteur, il faut également mettre au point la station radar et éliminer les derniers défauts dans la conception de la cellule, le plus avancé au monde parmi tous les avions qui volent actuellement », indique l’analyste. 

Lire aussi : 

La Russie dans le top 5 des meilleures « cyberarmées »

Aviation : Soukhoï conçoit le chasseur du futur

Droits réservés
+
Suivez-nous sur Facebook