Crédit : Anton Unitsin Crédit : Liliya Belaya Crédit : RIA Novosti Crédit : Alberto Caspani Source : aerialphoto.ru Crédit : Solmaz Gouseinova, Evgenia Golant RBTH Crédit : Alberto Caspani Crédit : Mikhaïl Mordassov
Les enfants réalisent des dessins animés à Novossibirsk La danse éternelle de Maïa Plissetskaïa

Grandeur et décadence de la résidence de Pierre-Karl Fabergé

Today the Fabergé mansion is steeped in legend. Just finding it is difficult, and even if you do, entering the grounds is nigh on impossible. The estate now officially belongs to the Mountain Institute, and is guarded around the clock.
Faites défiler vers le bas pour voir plus

Liliya Belaya

Aujourd'hui, la résidence Fabergé est ancrée dans la légende. Le seul fait de la trouver est difficile, et si vous y arrivez, y pénétrer est pratiquement impossible. Le domaine appartient désormais officiellement à l'Institut de la Montagne, et il est surveillé en permanence.
The story begins more than a century ago. In 1900, the eminent jeweler Carl Fabergé built a dacha outside Saint-Petersburg, in Levashovo. Seven years later, he gave it to his second son, Agathon Fabergé.

Liliya Belaya

L'histoire commence il y a plus d'un siècle. En 1900, l'éminent joaillier Pierre-Karl Fabergé construit une datcha en dehors de Saint-Pétersbourg, à Levachovo. Sept ans plus tard, il la donna à son second fils, Agathon Fabergé.
At that time, the dacha was nicknamed the "Little Hermitage," because it contained a unique collection of precious stones. The house was decorated with antique furniture, paintings, engravings, and sculptures by famous masters.

Liliya Belaya

A cette époque, la datcha était surnommée « Petit Ermitage » parce qu'elle contenait une collection unique de pierres précieuses. La maison était décorée avec des meubles anciens, des tableaux, des gravures, et des sculptures de maîtres célèbres.
Evenings were spent entertaining friends: the table was laid and the fire lit. The tiled stove with hand-painted details has been preserved to this day. But not in one piece: in search of untold riches, treasure hunters smashed up all the stoves and fireplaces in the house.

Liliya Belaya

Les soirées se passaient à recevoir des amis : la table était mise et le feu allumé. Le poêle en faïence avec des détails peints à la main a été préservé jusqu'à présent. Mais pas en un seul morceau : à la recherche de richesses incalculables, les chasseurs de trésors ont démoli tous les poêles et les cheminées de la maison.
The left wing of the house was converted into an orangery. According to eyewitnesses, Agathon Fabergé's winter garden was a thing of wondrous beauty. Today, the left wing of the building is a sad spectacle: the ceiling has collapsed, and stucco debris crunches underfoot.

Liliya Belaya

L'aile gauche de la maison a été transformée en orangerie. Selon des témoins oculaires, le jardin d'hiver d'Agathon Fabergé était d'une merveilleuse beauté. Aujourd'hui, l'aile gauche du bâtiment offre un triste spectacle: le plafond s'est effondré, et des débris de stuc craquent sous les pieds.
The story of the missing treasure begins, unsurprisingly, with the coming to power of the Bolsheviks in 1917. Its value is said to have been incalculable, and it is believed that even members of the royal family deposited their personal jewelry in the hands of Fabergé.

Liliya Belaya

L'histoire du trésor disparu commence, sans surprise, avec l'arrivée au pouvoir des bolcheviks en 1917. On dit que sa valeur était incalculable, et l'on pense que même les membres de la famille royale ont déposé leurs bijoux personnels dans les mains de Fabergé.
Two of Peter Carl Fabergé’s sons, Eugène and Alexander, settled in Paris in the early 1920s and established Fabergé & Cie which traded in and restored Fabergé objects, as well as general jewellery items.

Liliya Belaya

Deux des fils de Peter Carl Fabergé, Eugène et Alexandre, se sont installés à Paris dans les années 1920 et ont fondé Fabergé & Cie qui négociait et restaurait les objets Fabergé, ainsi que des bijoux.
After World War II, they learned that Sam Rubin of the United States had established Fabergé Inc. which was selling perfume under the Fabergé name and had registered Fabergé trademarks for jewellery items. In 1945, the brothers initiated legal action against Fabergé Inc. but, unable to afford the protracted and expensive litigation, were forced to settle out of court, ceding the rights to the Fabergé name in 1951 for a mere $25,000. In 1989, Fabergé Inc was sold  to Unilever.

Liliya Belaya

Après la Seconde Guerre mondiale, ils ont appris que Sam Rubin, basé aux États-Unis, avait fondé Fabergé Inc qui vendait du parfum sous le nom de Fabergé et avait enregistré la marque pour des bijoux. En 1945, les frères ont engagé une action en justice contre Fabergé Inc, mais, incapables de financer ce litige long et coûteux, ils ont été contraints d'entamer un règlement à l'amiable, en cédant les droits sur le nom Fabergé en 1951 pour la modique somme de 25.000 dollars. En 1989, Fabergé Inc. a été vendu à Unilever.
Agathon, the second son of Carl Fabergé, joined the firm after his namesake's death in 1895. He is the only one, who remained in Petrograd: Agathon did not escape with the rest of the family during the Bolshevik Revolution.

Liliya Belaya

Agathon, le deuxième fils de Pierre-Karl Fabergé, a rejoint l'entreprise après la mort de son homonyme en 1895. Il est le seul qui soit resté à Petrograd : Agathon ne s'est pas échappé avec le reste de la famille pendant la révolution bolchevique.
It is known that he was led out to be executed by firing squad no fewer than three times, but on each occasion was reprieved at the last moment because only he knew the whereabouts of the hidden treasure. And it is known for a fact that all members of the Fabergé family left Russia with nothing but the clothes on their backs. Carl and his sons lived in Europe practically as paupers.

Liliya Belaya

On sait qu'il a été emmené pour être fusillé par un peloton d'exécution à pas moins de trois reprises, mais à chaque fois il a été gracié à la dernière minute parce que lui seul savait où se trouvait le trésor caché. Et on sait avec certitude que tous les membres de la famille Fabergé ont quitté la Russie avec rien d'autre que leurs vêtements sur le dos. Pierre-Karl et ses fils ont vécu en Europe pratiquement comme des indigents.
Agathon was eventually made to talk, and in one of the walls of the Fabergé dacha, the Bolsheviks found a safe full of treasures. More jewelry was found in Fabergé's former apartment on Bolshaya Morskaya Street. Historians concur that this represents only a tiny fraction of Fabergé's worth. The remainder will only be discovered by chance, since we know that the family archive was almost completely destroyed.

Liliya Belaya

Agathon a finalement été forcé de parler, et dans l'un des murs de la datcha Fabergé, les bolcheviks ont trouvé un coffre-fort rempli de trésors. D'autres bijoux ont été trouvés dans l'ancien appartement de Fabergé rue Bolchaya Morskaya. Les historiens s'accordent à dire que cela ne représente qu'une infime fraction des biens de Fabergé. Le reste ne sera découvert que par hasard, puisque nous savons que les archives de la famille ont été presque entièrement détruites.
Agathon was imprisoned until 1921 and finally escaped the country in 1928.

Liliya Belaya

Agathon fut emprisonné jusqu'en 1921 avant de finalement fuir le pays en 1928.
According to legend, there are three places that could be home to Fabergé's riches. The first of these is the territory of modern Latvia. The story goes that Fabergé's former accountant Otto Bauer hid his client's treasure there.

Liliya Belaya

Selon la légende, il y a trois endroits où pourraient être cachée la richesse Fabergé. Le premier d'entre eux est le territoire de la Lettonie moderne. L'histoire raconte que l'ancien comptable de Fabergé, Otto Bauer, y aurait caché le trésor de son client.
There are countless old wives' tales about the second possibility: somewhere on the Finnish border. It is said that there, under a certain "prominent tree," Agathon's wife buried her jewels. The border has been redrawn once or twice since then, and the area is not short of "prominent trees."

Liliya Belaya

On connaît d'innombrables histoires de vieilles femmes sur la deuxième possibilité : quelque part à la frontière finlandaise. Il se raconte que là-bas, sous un « arbre remarquable », l'épouse d'Agathon aurait enterré ses bijoux. La frontière a été redessiné une fois ou deux fois depuis, et la région ne manque pas d' «arbres remarquables ».
The third place, meanwhile, is none other than Fabergé's dacha at Levashovo. Many researchers believe that the safe found in the wall was unlikely to be the only one. After all, the Fabergé family's favorite saying did happen to be: "Don't keep all your eggs in one basket."

Liliya Belaya

Le troisième endroit, quant à lui, n'est autre que la datcha de Fabergé à Levachovo. De nombreux chercheurs pensent que le coffre-fort caché dans le mur était peu susceptible d'être le seul. Après tout, le dicton favori de la famille Fabergé était : « Ne gardez pas tous vos œufs dans le même panier ».
Whatever the truth, even now, inside the house, one senses deep down the other worldliness and the slowness of time. The wooden banisters that once gleamed with fresh polish at Carl Fabergé's formal receptions are there to be clasped in the hand. The patterns of the ornamented tile stove can still be discerned with the naked eye.

Liliya Belaya

Quelle que soit la vérité, même maintenant, on sent encore à l'intérieur de la maison la mondanité et la lenteur du temps qui passe. Les rampes en bois qui jadis reluisaient de vernis frais lors des réceptions officielles de Carl Fabergé donnent envie d'être serrées dans la main. Les motifs du poêle en faïence orné peuvent encore être discernés à l'œil nu.
And stroke the parquet floor once graced by elegant ladies' legs clad in satin slippers. The atmosphere of this architectural gem is what neither the Bolsheviks nor the treasure hunters could destroy. Only the merciless advance of time will ultimately consign the Farberge estate, piece by piece, to the pages of history.

Liliya Belaya

Et l'on imagine le parquet autrefois parcouru par les pieds des dames élégantes revêtus de pantoufles de satin. L'atmosphère de ce joyau architectural est ce que ni les bolcheviks, ni les chasseurs de trésors ne pourront détruire. Seule la progression impitoyable du temps finira par reléguer la propriété Farbergé, morceau par morceau, dans les pages de l'histoire.
22 novembre 2012
Tags: saint-petersbourg, patrimoine

En savoir plus

 Haut de page