La vodka se réinvente pour les gourmets

Crédits photo : StockFood/Fotodom
Crédits photo : StockFood/Fotodom

J’ai été prise au dépourvu le mois dernier quand une lec­trice m’a écrit pour me demander si la vodka parfumée au bacon était aussi populaire en Russie que dans son coin du monde, le sud des États-Unis.
Vodka au bacon, vraiment ?


Je n’ai jamais été une grande amatrice de vodka, ce qui ex­plique probablement que je sois encore vivante, au bout de vingt ans en Russie. Je suis plutôt du genre gin et chardonnay. Mais l’idée de la vodka au bacon, et sa popularité incontestée que révèle une simple recherche sur Internet, m’ont forcée à jeter un nouveau regard sur la vodka et explorer ses possibilités infinies. Les différents parfums nous ont aidées, la vodka et moi, à appuyer sur le bouton de redémarrage.


Depuis que les Polonais ont introduit la vodka en Russie au VIIIe siècle, ce breuvage clair, fort et sans parfum est devenu l’alcool de prédilection accompagnant aussi bien les somptueux banquets des tsars que les simples repas des paysans russes. Au XVIIIe siècle, Catherine II la Grande accordait des permis de distiller pour sélectionner les membres de l’aristocratie, qui rivalisaient dans la production des marques de vodka les plus pures et les plus sophistiquées. Comme le souligne le musée de la vodka à Moscou, les différents parfums utilisaient « toutes les lettres de l’alphabet… cerise et pêche, mûre et gland, graines de carvi et aneth, merise ou sauge ! »


À l’époque, la vodka était une toile blanche culinaire sur laquelle un cuisinier créatif pouvait peindre presque n’importe quelle saveur, en infusant fruits, légumes, herbes, épices et, mais oui, même du bacon. L’infusion est un procédé simple qui consiste à mélanger l’ingrédient qui parfume avec n’importe quel liquide à une certaine température, pendant quatre heures ou quatre semaines (selon les propriétés des ingrédients). La vodka est particulièrement adaptée à l’infusion grâce à son ab­sence d’odeur et de couleur ainsi que sa forte concentration en alcool.


L’été est idéal pour des expé­riences à base de vodka, tandis que la saison inonde les marchés de fruits rouges juteux et d’her­bes aromatiques. La vodka parfumée n’est pas seulement délicieuse, glacée dans un verre à shot ou comme base d’un cocktail ; elle aromatise aussi les soupes, risottos, potées, ou peut servir de marinade pour les viandes, volailles et poissons. Et bien sûr, c’est l’accompagnement indispensable du chachlik (barbecue) estival russe.

Vodka au citron vert et au coriandre :

J’ai mêlé ces deux saveurs qui vont si bien ensemble pour un accompagnement délicieux de mezzés orientaux, humos, babaganouch et taboulé.



Ingrédients :

Zeste de citron vert (seulement le vert, sans le blanc).

5 c. à soupe de graines de coriandre légèrement grillées, écrasées dans un mortier.

750 ml de vodka pure, sans parfum.


Préparation :

• Mélangez le zeste et les graines de coriandre dans un bocal ou une bouteille de verre avec un couvercle non métallique.

• Ajoutez la vodka et secouez pour mélanger.

• Placez dans un endroit sombre, à température ambiante (pas plus de 20°), pendant quatre jours, pas plus, sinon le zeste de citron deviendra amer.

• Secouez doucement de temps en temps.

• Passez le mélange par un filtre à café ou un chinois.

• Replacez dans un endroit sombre pendant trente jours.

• Servez glacé.



Vodka au gingembre :

Idéale pour les cocktails, une marinade de poissons ou de poulet, ou comme ça, avec des plats asiatiques. Je la sers avec des sushis et des rouleaux de printemps en tant qu’entrée légère et innovante.

Ingrédients :

Un gros rizhome de gingembre (10-12 cm), épluché et émincé très finement.

750 ml de vodka pure, sans parfum.

Préparation :

• Lavez et stérilisez une bouteille ou un bocal d’un litre, avec un couvercle non métallique.

• Avec le dos d’une cuiller, écrasez doucement les lamelles de gingembre pour faire sortir le suc.

• Mélangez le gingembre et la vodka dans la bouteille, agitez fort pour bien mélanger.

• Placez la mixture au congélateur pour cinq jours.

• Retirez du congélateur et laissez réchauffer à température ambiante.

• Passez le mélange par un filtre à café ou un chinois.

Vodka au thym :

Cette vodka se marie merveilleusement avec les côtelettes d’agneau et les légumes grillés. Mélangée avec de l’huile d’olive extra vierge, elle devient un assaisonnement ou une marinade exquise.

Cette recette marche avec presque n’importe quelle herbe. Essayer l’estragon, l’aneth ou le basilic !

Ingrédients :


Une botte de thym frais

750 ml de vodka pure, sans parfum.

Préparation :


• Séparez les bourgeons des tiges. Lavez dans un sèche-salade et séchez sur des essuietouts.

• Écrasez doucement les bourgeons de thym dans un mortier propre et placez au fond du bocal.


• Versez la vodka sur le thym et secouez pour mélanger.

• Couvrez et placez dans un endroit sombre, à température ambiante (pas plus que 20°). Laissez infuser trois jours, en secouant de temps en temps pour que la vodka absorbe bien l'arome de thym.

•Passez le mélange par un filtre à café ou un chinois.

Na zdaroviye !

L’opinion de l’auteur ne coïncide pas forcément avec la position de la rédaction.
Droits réservés
+
Suivez-nous sur Facebook