Eggs  ISS Expedition Game of trones Ice golf on Baikal Yevgeny Khaldei Niva Moscow renovation Renat Agzamov
L’œuf de Pâques revisité par des artistes contemporains Feriez-vous un bon cosmonaute russe?

Jeu des 10 différences: le Moscou d’hier et d’aujourd'hui

Embarquez pour un voyage dans le temps, et visitez la place Rouge, le Théâtre Bolchoï et les rues anciennes de Moscou … au travers de photographies en noir et blanc.
Par Ioulia Chandourenko

1. Le Kremlin

Vue sur le rempart du Kremlin, les berges de la Moskova, ainsi que les première et seconde Tours sans nom, hautes de plus de 30 mètres et construites dans les années 1480.

2. La rue Nikolskaïa

La rue Nikolskaïa est l'une des plus anciennes rues de Moscou. Elle a hérité son nom du monastère Saint-Nicolas qui s'y trouvait jadis. Avant l'apparition de la place Rouge, à la fin du XVe siècle, cette rue menait aux Portes de Saint-Nicolas, dans la tour du Kremlin portant le même nom.

3. L'arc de Triomphe

Vue sur l'avenue Koutouzov et l'arc de Triomphe. L'architecte Joseph Bové bâtit l'arc de Triomphe pour symboliser la victoire sur Napoléon lors de la bataille de 1812. Initialement, ce monument se trouvait sur la place Tverskaïa Zastava et n'était que l'un des nombreux arcs se dressant sur le chemin qu'empruntèrent les troupes russes à leur retour d'Europe. Sur ordre des autorités soviétiques, l'arc fut démoli en 1936. Sa copie ne fut érigée sur l'avenue Koutouzov que 32 ans plus tard.

4. La ruelle Kamerguerski

Vue sur les ruelles Kamerguerski et Gazetny depuis la rue Kouznetski Most. Au cours de l'histoire, cette ruelle a porté plusieurs noms, et c'est à la fin du XIXe siècle qu'elle reçut sa dénomination actuelle : Kamerguerski (ruelle des chambellans) : ici vivaient autrefois des gentilshommes portant, à la cour, le titre de chambellans. La ruelle Kamerguerski est aujourd'hui une rue piétonne avec des bars, restaurants et magasins branchés. 

5. La maison Pachkov

« Au  coucher  du  soleil,  deux  personnages  se  tenaient  sur  la   terrasse, qui dominait toute la ville, d’un des plus beaux édifices  de  Moscou.  C’étaient  Woland  et  Azazello.  D’en  bas  on  ne   pouvait les voir, mais eux voyaient la ville presque jusqu’à ses confins », c'est ainsi que Mikhaïl Boulgakov, dans son roman Le maître et Marguerite, mentionna la maison Pachkov, qui juste après sa construction en 1786 devint l'une des curiosités préférées des Moscovites. De nos jours, l'édifice appartient à la Bibliothèque nationale de Russie et il est possible de s'y rendre dans le cadre d'excursions.

6. La rue Kouznetski Most (rue du Pont des Forgerons)

Dans la rue Kouznetski Most, vivaient aux XVIIe-XIXe siècles de célèbres représentants de familles nobles. Jusqu'à la Révolution de 1917, Kouznetski Most était la principale rue marchande de Moscou et le « sanctuaire du luxe et de la mode » du point de vue des contemporains. Les traditions historiques ont été préservées jusqu'à notre époque : en plus des monuments datant des siècles passés, on trouve sur la rue Kouznetski Most de nombreux magasins de vêtements, librairies et autres restaurants.

7. La place du Théâtre

L'histoire de la place du Théâtre débuta après l'incendie de 1812, lorsque Moscou toute entière fut ravagée par les flammes durant la première guerre contre Napoléon. Durant la période de reconstruction, sur la place fut construit le prédécesseur du Théâtre du Bolchoï portant le nom de Théâtre de Pierre. Une grande partie de la place resta inaccessible aux habitants de la ville jusqu'en 1911 : c'est là que les militaires travaillaient leur marche. À présent, en plus du Théâtre du Bolchoï, on y trouve le Théâtre Maly (petit théâtre, ndlr), le Théâtre de la Jeunesse, le grand magasin du TsOuM, l'hôtel historique Métropole et un bâtiment, appartenant au Théâtre du Bolchoï, dans lequel répètent les danseurs, et qui est relié à la scène principale par un passage souterrain.

8. Le Goum

Jusqu'en 1921, le GOuM était appelé « Galeries commerciales supérieures » et était la plus grande rue marchande couverte d'Europe, avec sa propre station électrique, ses agences bancaires, son télégraphe et même son propre puits. Les galeries commerciales étaient dotées d'une façade d'apparat donnant sur la place Rouge tandis que l'intérieur était semblable à un immense bazar oriental. Durant la période soviétique, le GOuM fut fermé à plusieurs reprises, et par deux fois Staline souhaita le détruire. Malgré une histoire tourmentée, les Moscovites considèrent cette petite cité marchande comme le symbole d'une vie heureuse et viennent régulièrement ici, non pas pour faire leurs courses, mais simplement pour se promener et déguster une bonne glace.

9. La Bibliothèque universitaire sur la rue Mokhovaïa

Le bâtiment de la Bibliothèque universitaire de l’Université d’État de Moscou (MGU), situé sur la rue Mokhovaïa, fut construit dans les années 1897–1901, et sa salle de lecture ronde fut imaginée sur le modèle de celle du British Museum, à Londres. De nos jours, c'est ici qu'étudient les étudiants de la faculté de journalisme du MGU.

10. Les Bains Sandounovskie

Ce nom, les bains Sandounovskie le doivent au comédien Sila Sandounov (1756–1820), qui les inaugura en 1808. À la fin du XIXe siècle – début du XXe, les Sandouny, comme on les appelle généralement, se transformèrent en Palais des bains, où se rendaient les riches fonctionnaires et autres célébrités pour se détendre. Le réalisateur russe Sergueï Eisenstein y tourna certaines scènes de ses films Le cuirassé Potemkine (1925) et Alexandre Nevski (1938), tandis que l'Américain Walter Hill y a filmé une scène du film Double Détente (1988) avec Arnold Schwarzenegger.

Lire aussi : 

La face cachée de Moscou: des lieux secrets à découvrir

Urbanisme: comment Moscou a fait peau neuve

13 avril 2017
Tags: moscou, tourisme, voyages, histoire, architecture

En savoir plus

+
Suivez-nous sur Facebook