Comme dans la majorité de l’Europe de l’est et du nord, la cuisine russe est surtout à base de viande, et le mode de vie végétarien y reste largement inconnu et incompris. Mais les choses évoluent, et de plus en plus de personnes optent désormais pour une nourriture sans viande. Ces dernières années, plusieurs restaurants et cafés végétariens et végans ont ouvert à Moscou, et la tendance ne semble pas ralentir.

Voici quelques adresses où déguster un repas sans viande :

Jagannath

Sans doute le plus ancien restaurant végétarien de la ville, Jagganath est aussi un magasin d’alimentation végétarienne. Vous y trouverez un large choix de légumes préparés de façon originale, des soupes, des salades ou mêmes de chachliks (brochettes) de soja. L’atmosphère est comme il se doit très hippie et détend votre corps et votre esprit des soucis de la vie citadine. Jagganath a plusieurs restaurants dans tout Moscou et s’est aussi installé à Saint-Pétersbourg, Sotchi, Novossibirsk, Tomsk et Novgorod Veliky.

Fruits & Veges

Un petit restaurant sans prétention servant des plats végans et végétariens simples : fallafels, humus, pilaf végan et diverses soupes. Les prix y sont très raisonnables, si vous y mangez en semaine, un repas complet vous coûtera à peine 330 roubles (moins de 6€) entre 13h et 16h.

Fresh

« Healthy is the new sexy » : « La santé est le nouveau sexy », telle est la devise de Fresh, le premier restaurant gastronomique végan de Moscou, avec sa décoration aussi élégante qu’écologique. La propriétaire de Fresh, qui propose aussi un service de catering, est Irina Azarova, végétarienne et experte en styles de vie sains. Vous retrouverez au menu tous les plats que vous trouveriez dans des restaurants végétariens d’Europe ou des Etats-Unis : jus de fruits, rolls, légumes frais, salades, soupes, menus spécial « détox » et desserts originaux.

Moscow-Delhi

La réincarnation (sans jeu de mots) du petit café qui servait des soupes indiennes végétariennes. Ses propriétaires ont complètement redéfini le concept de cuisine ouverte : vous pouvez voir la plonge, le bois en train d’être taillé, les légumes découpés, l’allumage des fours, la préparation des naans (galettes indiennes, ndlr), etc. Si vous n’êtes pas amateur de cuisine épicée, pas de panique : tout a été adapté aux goûts européens. Pas de menu ni de prix fixes, mais attendez-vous à payer 1000 roubles (16 euros) pour un petit-déjeuner ou un déjeuner et environ 1800 roubles (29 euros) pour un dîner.

Sok

Une fois que vous serez repu de la nourriture spirituelle de la Galerie Tretiakov, vous n’aurez plus que quelques pas à faire pour trouver un espace artistique végétarien/végan très agréable appelé Sok. Le menu met à l’honneur les cuisines grecques, italiennes, russes et indiennes et est très populaire pour ses desserts végans crus. Vous pourrez les faire passer avec des limonades maison, des tisanes ou des smoothies et des jus de fruits de toutes les couleurs. Feuilletez un livre ou un album sur l’art pendant votre repas. Rien de hippie où d’exotique ici. En été, Sok installe une terrasse extérieure.

Avocado

Avec un nom pareil, vous pouvez être certain qu’Avocado est un endroit strictement végétarien. Son menu varié présente des cuisines du monde entier : mexicaine, arabe, suisse, française, russe, etc… et des plats de saison. On y retrouve des versions sans viande de différentes soupes et salades, de plats de pâtes et de pelmeni (raviolis russes), ainsi que des sections dédiées aux végans et aux amateurs de nourriture crue. Le restaurant est toujours animé et il peut être difficile d’y trouver une table libre : un gage de qualité.

Lire aussi :

Plats austères du Nord : Ce que mangent les Tchouktches et les Esquimaux 

Secrets du Kremlin : dans l'assiette des tsars et dictateurs russes