Où apprendre l’art de Gjel, la dentelle de Vologda et la peinture de Palekh ?

5 novembre 2014 RBTH
RBTH vous explique où et comment on enseigne l’artisanat populaire en Russie et comment les étrangers peuvent participer.

La miniature sur laque ou la peinture de Palekh

Crédit photo : Maria Sbibriakova / RIA Novosti

La peinture de Palekh voit le jour dans le village éponyme dans les années 1910-1920 et constitue alors une branche décorative de l’artisanat iconographique local, qui y prospère grâce à de nombreux ateliers. Comme la peinture miniature plus tard, il se caractérise par la finesse filigrane du dessin, ainsi que par l’utilisation de l’or et des peintures à la détrempe.

Les étrangers peuvent apprendre la technique de miniature sur laque en suivant un stage à l’École de Palekh Maxime Gorki. Celle-ci se trouve dans le village ancien de Palekh, dans la région d’Ivanovo, à environ 700 km de Moscou. On y enseigne l’ancienne technique de peinture délicate sur laque.

Broches, boites à bijoux, coffrets, cendriers et autres articles ménagers sont décorés à l’or et à la tempéra : des colorants naturels dilués dans du jaune d’œuf. L’authenticité de cet art réside dans sa technologie, mais également dans les sujets de ses dessins qui proviennent toujours des contes de fées, chansons et légendes russes.

Comme Palekh est également un centre ancien de la peinture religieuse russe, l’école enseigne les bases de la peinture d’icônes.

Le directeur de l’école Mikhaïl Belousov explique que les études standard à plein temps supposent huit heures de cours par jour, mais les conditions et la durée du stage peuvent être déterminées individuellement et dépendent des objectifs de chaque élève. Deux conditions sont toutefois obligatoires : un haut niveau de maîtrise de la langue russe et une formation artistique.

Adresse : Oblast d’Ivanovo, Palekh, rue Chouïskaïa 18

Téléphone : +7 (49334) 2-24-85  www.palekh-artschool.ru

La dentelle de Vologda


Crédit photo : Anton Denissov / RIA Novosti

Vologda devient un centre de la dentelle vers la fin du XVIIIe siècle, aux côtés de plusieurs autres villes russes où des ateliers paysans se développent sur les propriétés de la noblesse. Les serfs y créent une dentelle très fine pour les habits et le linge de leurs maîtres.

Peu à peu, cet art se développe et la dentelle devient accessible pour les classes populaires. En raison de la minutie du processus, les artisans capables de tresser la dentelle sont de moins en moins nombreux.

L’art qui rendit Vologda célèbre dans toute la Russie – le tressage d’une dentelle fine sur des bâtonnets en bois, les fuseaux – est toujours enseigné dans la ville ancienne : vous pouvez l’apprendre au Collège d’artisanat Goubernatorski. Selon l’une de ses professeures, Oksana Kirillova, la dentellière doit être patiente et persévérante, car cet art n’est pas facile.

Les élèves étudient la composition, le dessin technique, la pratique artistique et d’autres disciplines. L’école propose des cours de quatre mois, ainsi qu’une formation principale de trois ans et dix mois. Maître Oksana Kirillova explique que l’école n’a pas encore accueilli d’élèves étrangers, mais que cela est possible si ces derniers maîtrisent le russe.

Adresse : Vologda, rue Kozlionskaïa 117.

Téléphone : 8(8172)75-39-07 www.p10505.edu35.ru

Gjel


Crédit photo : Lori / LegionMedia

Gjel est un district composé de vingt-sept villages naguère célèbres pour la production de différents types d’argile. Au début du XIXe siècle, la fabrication de faïence grossière y voit le jour. Au même moment, les paysans frères Koulikov découvrent la composition d’une pâte de faïence blanche et, vers 1800-1804, la première usine de porcelaine y apparaît.

La production de céramique de Gjel en fait alors partie. Vers 1830-40, la région concentre près de la moitié de toutes les fabriques de porcelaine et de faïence de Russie.

L’art populaire qui vit le jour dans les XVIIIe – XIXe siècles dans des villages situés à proximité de Moscou suppose la création d’objets à base d’argile, qui sont ensuite cuits et peints à la main avec de la peinture bleue au cobalt, puis recouverts d’émail.

L’Institut d’État d’art et d’industrie de Gjel, situé à proximité du village historique de Gjel, enseigne l’art de créer des services et divers objets décoratifs selon la technique de Gjel.

Le programme de la faculté des arts et des métiers appliqués dure 4 ans et comprend les bases du dessin, de la modélisation et de la décoration de la céramique artistique, la poterie et d’autres disciplines. Les étrangers qui souhaitent s’inscrire à la faculté doivent maitriser le russe. Le coût de la formation s’élève à 118 000 roubles (un peu plus de 2400 euros) par an.

Adresse : Oblast de Moscou, raïon Ramenski, Elektroizolyator 67.

Téléphone : 8 (496) 464-76-40 www.art-gzhel.ru

Droits réservés
+
Suivez-nous sur Facebook